Le magazine des professionnels de la piscine et du spa
MARCHÉ

Les robots électriques

26/05/2016
De plus en plus techniques et performants, les robots électriques sont indissociables de l’univers piscine. Sur ce secteur porteur, les pisciniers souffrent d’une concurrence réelle mais possèdent des atouts sérieux pour se démarquer.

L’électrique au-dessus du lot

Quelques repères chiffrés
En 2012, on peut considérer qu’il s’est vendu en France entre 115 000 et 125 000 appareils de nettoyage automatique. Derrière ce volume global, on retrouve 75 000 à 85 000 robots électriques, 20 000 appareils hydrauliques et probablement plus de 15 000 appareils pression. Cette estimation, établie en recoupant les éléments communiqués par les principaux fabricants de robots nettoyeurs, mérite cependant d’être considérée avec précaution : une partie du marché demeure très difficile à appréhender. Il est ainsi hasardeux de quantifier l’importance des ventes de modèles premiers prix, parfois proposés à moins de 100 €. De ce fait, la famille des appareils hydrauliques se trouve probablement sous-représentée au bénéfice de celle des robots électriques.

Entre 2008 et 2012, le marché des nettoyeurs automatiques a connu une progression constante à 2 chiffres en ce qui concerne le nombre d’unités écoulées. Depuis, la croissance tend à s’infléchir. Bien plus que les facteurs conjoncturels, c’est le taux d’équipements des bassins français qui explique ce ralentissement : entre 70 % et 75 % des piscines enterrées disposent d’ores et déjà d’un appareil de nettoyage automatique.

Les robots électriques


Démocratisation des modèles électriques

Il y a encore peu, les robots électriques étaient réservés à une clientèle aisée, du fait de leur prix oscillant entre 1 500 € et 2 000 €. Depuis quelques années, la baisse des prix combinée à d’ambitieuses campagnes marketing ont participé à la démocratisation de ce produit. Le prix moyen d’un robot électrique est aujourd’hui légèrement inférieur à 1 000 €, ce qui a permis à cette famille de produits de prendre des parts de marché aux autres.

1 000 € est une moyenne car dans les faits, on observe plutôt une bipolarité du marché. Il existe un créneau pour les robots électriques dont le prix oscille entre 700 € et 800 € et un autre pour les produits vendus autour de 1 200 € et plus.

Les principales évolutions techniques

Totalement autonomes, les robots électriques ne sont tributaires d’aucun autre équipement, offrant ainsi un niveau de performance régulier. Ces dernières années, d’importantes améliorations y ont été apportées, tant dans l’utilisation des équipements que dans leur maintenance.

Efficacité et couverture du bassin améliorées

Les fabricants de robots ont œuvré afin de réduire la durée des cycles de nettoyage. À l’origine, il n’était pas rare de constater des cycles de nettoyage du bassin de 6 à 8 h. Aujourd’hui, la plupart des appareils peuvent effectuer le même travail en 1 h 30 notamment à des programmes de navigation qui optimisent le balayage du bassin via des algorithmes de gestion des trajectoires. Associée à une excellente capacité de filtration, l’électronique embarquée fait de ces robots des outils intelligents capables de mémoriser la géométrie du bassin pour gagner en efficacité. Plusieurs modèles offrent même la possibilité de programmer des cycles de nettoyage pour s’adapter parfaitement aux caractéristiques du bassin comme aux attentes du propriétaire.
Les robots électriques

Fiabilité

La réduction des cycles de fonctionnement, outre une consommation électrique revue à la baisse, présente l’avantage d’augmenter la durée de vie du matériel. Moteur, roues et brosses sont ainsi préservés d’une usure prématurée.

D’une manière générale, les fabricants ont concentré leurs efforts sur la maintenance de leurs appareils. Les manipulations comme le changement des brosses ou le remplacement des courroies sont désormais facilitées pour faire gagner du temps aux professionnels comme aux utilisateurs.

Confort et ergonomie

Les dernières générations de robots électriques arborent un design travaillé et parfois futuriste. Pensée pour séduire une clientèle plus large, cette nouvelle esthétique se veut également pratique. Le poids et le volume des appareils sont ainsi limités pour faciliter les manipulations. Les parois transparentes permettent à l’utilisateur de contrôler en un rapide coup d’œil l’état d’encrassement des cassettes filtrantes. Ces dernières, de plus en plus aisément accessibles, se déclinent désormais en différents niveaux de filtration pour un nettoyage optimisé et sur mesure.

Plusieurs dispositifs ont par ailleurs vu le jour pour limiter le nombre de manipulations et faciliter un peu plus le quotidien de l’utilisateur : câbles anti-emmêlement, télécommande, procédure de remontée jusqu’à la ligne d’eau, etc.

* Estimation d’après les informations collectées auprès des différents acteurs du marché


Parmi les robots disponibles en France

Les robots électriques
Cliquez sur le tableau pour agrandir.


Le retour en grâce des pisciniers ?

Malmenés depuis plusieurs saisons par la concurrence des acteurs de la vente en ligne, les pisciniers conservent cependant de nombreux atouts à faire valoir sur le marché des robots électriques. Les fabricants ne s’y trompent d’ailleurs pas et ont pour la plupart développé des gammes de produits qu’ils réservent de manière exclusive à leurs revendeurs pisciniers.

Un accompagnement de l’achat…

À la différence d’autres acteurs, les pisciniers ont la capacité à conseiller le prospect dans son processus d’achat. Malgré la démocratisation de ces appareils, il convient de ne pas perdre de vue qu’il s’agit encore d’un investissement conséquent pour lequel le consommateur est demandeur de conseils et de précisions. L’offre actuelle étant bien garnie, le particulier a besoin d’un avis d’expert pour l’aider à faire un choix le plus judicieux possible au regard de ses attentes et des caractéristiques de son bassin.

La valeur ajoutée du piscinier réside donc dans sa connaissance des produits qu’il propose et dans sa capacité éventuelle à les mettre en situation de test. Il s’agit là d’un niveau de service qui vient au final contrebalancer un écart de prix généralement défavorable au point de vente physique.

…jusqu’au SAV

L’image des robots a pu pâtir un temps des difficultés potentielles que les utilisateurs pouvaient rencontrer lorsqu’une panne survenait. Là encore, le piscinier bénéficie d’un avantage concurrentiel par rapport aux autres canaux de distribution puisqu’il est à même d’assurer la prise en charge rapide et efficace d’un appareil défectueux, même en pleine saison.

Les robots électriques

Les industriels ont d’ailleurs conscience de l’importance du rôle du piscinier dans le cycle de vie de leurs produits. La plupart des opérations de maintenance et de réparation peuvent être effectuées par ce professionnel sans que le produit doive être renvoyé chez le fabricant. La conception même des robots est pensée en ce sens et les programmes de formation proposés chaque saison mettent l’accent sur le diagnostic et la résolution de pannes. L’objectif est de rendre encore plus performantes les procédures de SAV afin d’immobiliser le moins possible les appareils.

Pour le piscinier, il est ainsi possible de s’affirmer comme un acteur incontournable de la maintenance du robot. Certains proposent d’ailleurs à leur client des révisions complètes, gratuites ou non, mais aussi des sessions de formation pour utiliser au mieux ces appareils de nettoyage. Tout l’enjeu est de bénéficier d’un lien privilégié avec les utilisateurs pour pouvoir être sollicité lorsque se posera la question du changement du robot.

DÉCOUVREZ AUSSI...

© Éditions Messignac 2017 | Tous droits réservés