Le magazine des professionnels de la piscine et du spa
DÉCRYPTAGE

Guide 1er secours PAC

20/12/2016
Besoin de confort, envie de prolonger la saison de baignade et offre produit large : les PAC sont aujourd’hui populaires autour des piscines familiales.
En effet, environ 30 000 PAC sont installées chaque année, lors de constructions de bassins ou de rénovations. Cette popularité a un corollaire : vous êtes sollicités de plus en plus souvent afin d’intervenir en SAV sur une PAC, afin de résoudre un problème réel ou parfois supposé. Nous avons interrogé les services techniques de plusieurs fabricants afin qu’ils nous fassent part de leurs expériences en la matière.

Guide 1er secours PAC

Procéder par ordre


Bien entendu, et c’est un préalable, les techniciens intervenant sur ce type de matériel doivent obligatoirement être habilités à le faire et bénéficier de l’habilitation BR (couramment appelée habilitation électrique)

Vous le savez, la grande majorité des PAC présentes sur le marché sont équipées d’afficheurs qui indiquent, sous la forme de codes d’erreurs, les dysfonctionnements dont elles peuvent faire l’objet. L’ensemble des codes d’erreurs communiqués par le client sont pour vous un prédiagnostic précieux qui doit vous orienter, par exemple, sur les pièces détachées à prévoir.
Attention cependant aux pannes combinées : l’afficheur indiquera les codes d’erreurs du plus récent au plus ancien.

Un même code d’erreur peut avoir plusieurs origines :

• Exemple la PAC ne détecte pas de débit d’eau :
o vannes fermées ;
o détecteur de débit HS ;
o carte électronique.

Guide 1er secours PAC


Déterminer la panne


2 types de pannes sont possibles :
• les pannes électriques : 70 % des cas ;
• les pannes sur le système frigorifique. Toutes interventions sur le circuit gaz (perte de gaz, pression du circuit frigorifique) demanderont obligatoirement l’intervention d’un technicien frigoriste, titulaire du certificat d’aptitude à la manipulation des fluides. Nous ne les aborderons pas ici.

Les pannes qui n’en sont pas


Pour beaucoup d’utilisateurs, la PAC de leur piscine est la première PAC qu’ils utilisent. Ce produit nouveau pour eux peut les amener parfois à être un peu “parano” et à vous demander par exemple d’intervenir en toute urgence car “leur PAC fuit”.
En effet, ils constatent sous la PAC une présence d’eau. Attention, celle-ci peut être due aux condensats résultant du fonctionnement normal du matériel. Pour le vérifier, il suffit d’arrêter la PAC durant 24 h, filtration en marche, sans fermer le by-pass. Si après ce test l’eau a disparu, nous étions bien en présence de condensats. La PAC n’est pas à incriminer.

La PAC ne chauffe pas


C’est un constat qui revient régulièrement. Avant d’incriminer le matériel, il convient de faire plusieurs vérifications :
• Vérifier le mode de fonctionnement de la PAC. Si elle est sur froid, la piscine ne risque pas de chauffer !
• Vérifier si des timers ne sont pas activés. Ce type d’erreur est courant.
• Vérifier si la température de consigne de la PAC n’est pas mal réglée : une température de consigne à 26 °C en plein mois de juin peut expliquer ce phénomène !
• Vérifier la plage de fonctionnement de la PAC en fonction de la température extérieure.
• Vérifier la plage de fonctionnement en fonction de la température de l’eau.
• Vérifier la circulation de l’air autour de la machine et s’assurer en particulier que les grilles du ventilateur soient bien dégagées.
• Vérifier que la grille de l’évaporateur n’est pas pleine, voire obstruée par le pollen des végétaux. C’est un type d’incident qui revient régulièrement au printemps.
• S’assurer que le bassin est bien couvert durant la nuit, tout particulièrement en début et en fin de saison.

DÉCOUVREZ AUSSI...

© Éditions Messignac 2017 | Tous droits réservés