Le magazine des professionnels de la piscine et du spa
DÉCRYPTAGE

Rénovation d’une piscine municipale

16/01/2017
Commune de Chanac en Lozère (48)

Le projet


La commune de Chanac, en Lozère, possède une piscine municipale, disposant de 2 bassins, construite en 1974. Cette construction avait été rendue nécessaire afin de répondre aux exigences d’un secteur en développement au début des années 1970 : le tourisme vert. Cette piscine est ouverte 2 mois par an : juillet et août. En 2009, un constat s’impose : cette piscine a un sérieux besoin de rénovation. En effet, elle perd entre 50 et 60 m3 d’eau par jour et demande une remise aux normes en ce qui concerne la filtration et le traitement de l’eau.
Rénovation d’une  piscine municipale


La consultation


L’entreprise de Jean-Pierre Fages, Piscines et spa Fages, concessionnaire Everblue à Millau (12), possède une sérieuse expertise dans le domaine des piscines de collectivités. Créée en 2006, la société réalise aujourd’hui environ 80 % de son chiffre d’affaires en collectivité et exerce son activité dans un vaste triangle compris entre Clermont-Ferrand, Orange et Perpignan. Spécialisée depuis 2010 dans la filtration, le traitement de l’eau et en chauffage, le choix a été fait de travailler en co-traitance pour les terrassements et la maçonnerie. « Afin de répondre à cette consultation, se rappelle Jean-Pierre Fages, nous avons établi un diagnostic précis. Cette phase de diagnostic est pour moi essentielle car elle permet de bien poser le problème et d’y répondre de la façon la plus professionnelle possible. Une erreur serait de partir bille en tête sans vérifier l’ensemble des paramètres du chantier et de parfaitement quantifier l’ensemble. Ici, le problème soulevé le plus important était cette fuite d’eau conséquente qu’il fallait clairement identifier. Tests dynamiques sur les canalisations et tests statiques sur les bassins ont permis de mettre en avant la forte porosité du béton hydrofuge de cet ouvrage déjà ancien. Le travail de rénovation a donc consisté à la pose d’une étanchéité, une membrane armée en l’occurrence, la réfection complète de l’ensemble de la filtration avec de nouveaux calculs : apport en eau, vitesse de filtration, et la mise en place d’un nouveau système de traitement de l’eau, régulation ampérométrique chlore, régulation pH, le tout bien entendu en conformité avec la réglementation ARS. Nous avons été 3 entreprises à répondre à cet appel d’offres avec des cotations qui étaient assez proches (environ 5 % d’écarts). Si nous avons été choisis nous le devons probablement à notre expérience, au fait que nous prenions en charge l’ensemble de la coordination des travaux, c’est-à-dire une offre globale avec un seul interlocuteur et un seul devis, ainsi qu’à notre proximité géographique avec le projet situé à environ trois quarts d’heure de route de Millau. Nous nous engageons à intervenir, en cas de problème, dans un délai de 8 heures ouvrées. »

Le chantier


Le chantier n’a pas posé de difficultés particulières et s’est déroulé comme prévu sur 3 mois, de début mars à fin mai, avec une mise en eau du bassin en juin et une ouverture au public en juillet. « Si des entreprises étaient nos co-traitants pour la reprise de maçonnerie et les petits terrassements, nous étions le seul interlocuteur en tant que coordinateur des travaux pour le maître d’ouvrage et avions de ce fait l’entière maîtrise du chantier, précise Jean-Pierre Fages. Sur cette réalisation, 2 de nos équipes techniques se sont succédées : une a pris en charge la partie traitement de l’eau et la seconde la pose de la membrane armée. Une fois le bassin vidé, nous avons effectué régulièrement, c’est-à-dire tous les 15 jours, des tests dynamiques d’étanchéité sur les canalisations. Bien qu’ils soient contraignants, c’est pour moi une précaution essentielle qui permet d’éviter, en fin de chantier, les mauvaises surprises, notamment les fuites dues aux mouvements de terrain, aux pluies de printemps, aux mouvements de nappes phréatiques ainsi qu’à d’autres phénomènes. Durant toute la durée du chantier, nous suivons de façon très stricte des protocoles qui consistent à contrôler régulièrement le travail que nous avons déjà effectué. Ces autocontrôles, qui consistent finalement à une remise en question permanente de ce que nous avons déjà fait, sont un gage de qualité et de fiabilité pour la réalisation finale. »

Un suivi régulier


Depuis sa rénovation, la piscine municipale est en service chaque été pour accueillir les estivants. L’entreprise de Jean-Pierre Fages a en charge chaque année sa mise en service ainsi que sa mise en hivernage. Elle approvisionne également régulièrement les responsables de son exploitation en produits de traitement.

Rénovation d’une  piscine municipale


Fiche technique du projet : Piscine municipale de Chanac (48)


Grand bassin :
• 25 m × 12 m. Petit bain : 1,1 m. Grand bain : 1,8 m
• Volume de l’eau : 435 m3
• Débordement : 2 × 25 ml
• Revêtement : membrane armée Armakor
• Filtres : 2 filtres diamètre 200 bobines Astral
• 2 Pompes centrifuges fonte Calpeda, de 10 CV chacune
• Traitement de l’eau : régulation chlore ampérométrique DEP
• Régulation pH : DEP

Petit bassin :
• 10 m × 6 m. Petit bain : 0,8 m. Grand bain : 1,2 m
• Volume : 60 m3
• Revêtement : membrane armée Armakor
• Filtration : skimmers déversant dans le bac tampon.

Bac tampon commun aux deux bassins :
• 8 m × 4 m × 1,5 m
• Volume : 48 m3

Carte d’identité de l’entreprise


Piscines & Spa Fages
Réseau Everblue
1354, avenue de l’Aigoual
12100 Millau

Création : 2006
Gérant : Jean-Pierre Fages
Administratif : Céline André
Techniciens : 6

80 % du CA avec les collectivités
Domaine d’application : filtration, traitement de l’eau, chauffage de l’eau, sécurité

Zone d’activité triangulaire :
Clermond-Ferrand, Perpignan, Orange
Terrassement et maçonnerie en
co-traitance

DÉCOUVREZ AUSSI...

© Éditions Messignac 2017 | Tous droits réservés