Accueil Rencontres PoolCop : 15 ans au cœur d’une entreprise avant-gardiste

PoolCop : 15 ans au cœur d’une entreprise avant-gardiste

par laurence

En 2024, PoolCop a 15 ans et ça se fête ! L’occasion pour Lane Hoy, Président de PCFR, de revenir sur l’histoire de la marque, de ses débuts à aujourd’hui, en évoquant toutes les années de recherches, d’innovations, d’évolutions qui ont mené PoolCop à devenir un acteur engagé dans l’amélioration perpétuelles de solutions répondant à court, moyen et long terme aux besoins de la piscine d’aujourd’hui et de demain.  

2003 : une innovation née d’un besoin 

Si aujourd’hui, automatiser sa piscine tend à être normalisé sur le marché français, le constat était tout autre à la création de PCFR en 2009
Mon histoire avec le concept PoolCop débute en 2003 lorsqu’alors, pilote de ligne, j’ai la fâcheuse surprise, au retour d’un long courrier, de découvrir l’eau de ma piscine complètement verte. Etant très souvent loin de chez moi, j’avais besoin de trouver un système pour automatiser le fonctionnement de mon bassin.
Je me suis rapproché d’une société sud-africaine distribuant, depuis 8 ans, un système automatisé gérant intégralement la filtration (dont son contrelavage), le pH & la désinfection et pilotable localement avec une télécommande. Ce concept intégrait à l’époque un ionisateur cuivre qui apportait de la désinfection et de l’algicide dans le bassin.
Séduit par le concept, je décide de l’installer sur ma piscine dans un premier temps, et chez des amis par la suite. 
Pendant 6 ans, j’ai apporté des améliorations au produit. J’avais pour objectif d’innover pour européaniser le système et l’ouvrir à de nouvelles approches et fonctionnalités. Dans cette optique, j’ai fait l’acquisition de la propriété intellectuelle, des droits de distribution du produit et racheté tout le stock disponible pour le rapatrier sur Cucuron.
Conjointement avec Kate Faure, je crée PCFR  pour la vente sur le marché français.  

2009 – 2014 : s’étoffer pour faire ses preuves

René Brunier rejoint l’équipe en tant responsable R&D. Il élabore la partie hardware, la partie logicielle, travaille sur les cartes électroniques, conçoit des moules des pièces 3D, des améliorations visant à transformer ce concept en un équipement intelligent.
À l’époque, le système embarquait la version 24 du firmware*. Pour vous donner une idée du chemin parcouru, nous nous en sommes actuellement à la version 44.
Dès 2010, nous procédons aux premières améliorations nées de notre savoir-faire cucuronnais :
• Un premier renforcement du boisseau, partie tournante au niveau de la vanne permettant la circulation de l’eau en filtration, en rinçage ou en contre lavage
• Un moteur plus résistant
• Une réelle intégration du traitement de l’eau avec le pilotage Redox, des commandes de dosage pour pouvoir injecter du pH et du chlore, et d’une sonde température d’air 
• Apparition des sondes de niveau 4 plots (pour plus de précision VS les 3 plots)
• Refonte des menus en version multilingue (8 langues) pour s’ouvrir au marché européen 
• De nouvelles fonctionnalités (timer Eco+ ajusté automatiquement en fonction de la température de l’eau, dosages, multi vitesse, etc.)
L’année 2012 marque notre première participation au salon Piscine Global, une première distinction du PoolCop avec un Trophée de l’innovation et le lancement site web, une connexion à distance permettant le pilotage et la gestion de parc des bassins. L’équipe accueille un 4e collaborateur en la personne de Bruno Mouysset.
Dans l’ensemble, l’engouement des pisciniers pour notre solution est, à cette époque, assez timide. Son utilité et son intégration dans leur quotidien demeuraient encore opaque. En tant que précurseur dans l’automatisation des piscines en France, un marché de niche, nous étions conscients que convaincre allait représenter un défi. Il est toujours complexe de faire bouger les lignes.
Nous apportions une solution à des problématiques pas encore clairement identifiées (pilotage à distance, gestion de parc, automatisation des dosages, etc.).

J’ai alors décidé de me rapprocher de plusieurs sociétés pour faire connaître PoolCop et en assurer la partie distribution en France et en Europe. En 2013, nous concluons un partenariat avec SCP France.
Fort d’une équipe enrichie d’un développeur web et intelligence artificielle et d’un commercial, PoolCop s’équipe d’un microprocesseur plus performant, les mises à jour se font, désormais, directement sur USB et la fabrication des cartes est rapatriée en France. 
Grâce à ces actions d’amélioration continue, nous remportons un nouveau Trophée de l’innovation au salon Piscine Global 2014. Nous en profitons pour faire peau neuve avec un nouveau design et de nouvelles étiquettes. 
(* programme intégré dans un matériel informatique pour qu’il puisse fonctionner)

2015 – 2022 : toujours et encore évoluer

En 2015, le PoolCop accueille le module d’extension XM8 permettant de connecter et de piloter 8 équipements supplémentaires. Dès lors, le PoolCop peut piloter jusqu’à 14 appareils, répondant ainsi à la tendance accrue d’acces-soirisation évolutive des locaux techniques.
Au côté d’une nouvelle carte, la sonde 2 en 1 qui fait pH & ORP, fait une entrée sur le marché en 2017. Cette dernière intègre une référence flottante absorbant tout ce qui pourrait être parasitaire et garantissant une lecture plus fine, fiable et exacte du comportement chimique de la piscine.
Cette évolution technologique constitue une véritable révolution. Elle est un condensé de notre savoir-faire sur l’analyse comportementale de la donnée. À l’heure actuelle, nous sommes toujours les seuls à utiliser ce type de sonde. 
Nous ne nous attachons pas à regarder la donnée en tant que telle. Pour mieux la comprendre, nous étudions plutôt son comportement et son interaction avec l’ensemble des autres données. Nous considérons chaque bassin de manière individuelle, possédant des données, des variations des paramètres spécifiques, afin de trouver le meilleur compris entre ce dont l’eau a besoin, ce que l’équipement peut faire et ce que dans l’utilisateur a envie.
Grâce à une interprétation globale de la data, le PoolCop est le chef d’orchestre qui œuvre au fonctionnement harmonieux du local technique.
Les algorithmes d’intelligence artificielle nous permettent d’éliminer la notion « d’à peu près », de nous inscrire dans la précision pour agir, et non réagir au hasard de données biaisées. 
En 2018, le coffret PoolCop devient PoolCop Evolution, enrichit de nouveaux firmware (V32 ➨ V42). La tête rotative s’améliore, les capteurs récupérateurs de données sont changés. Les mises à jours deviennent automatiques et sont directement poussées via le Cloud sur l’ensemble du parc existant.
Une nouvelle carte de donnée intégrant un capteur numérique de mesure de pression fait son apparition. Cette dernière, étant rétro compatible, permet de mettre à jour tous les produits PoolCop précédemment installés. 
Cette innovation, à l’image de l’ensemble de nos solutions, vise à lutter contre l’obsolescence programmée. Un produit ne doit pas devenir obsolète dans le temps. Nos produits sont durables.

À cette époque, l’équipe intègre successivement du personnel du production et un responsable commercial.
Renforcée, l’entreprise se lance à la conquête du marché américain. Pour cela, nous préparons, en 2019, le PoolCop à passer les tests NSF 50, notamment via l’intégration d’une nouvelle carte d’alimentation redimensionnée.

Interface PoolCopilot

À la suite de plusieurs visites aux USA, notre implantation sur le marché américain était devenue une évidence. Pour cause, le marché est peu orienté automatisation, le traitement y demeure majoritairement manuel. 
Actuellement, nous sommes toujours la seule société a proposé une vanne automatisée, certifiée NSF aux États-Unis. 
En 2020, pour mieux répondre au marché américain et à l’engouement européen pour les filtres à cartouches, nous créons le PoolCop Genesis, le petit frère du PoolCop Evolution. 

Ils possèdent les mêmes capteurs, une chambre d’analyse spécifique permettant un positionnement à l’horizontale ou à la verticale sur les canalisations. Il nous permet une gestion plus globale en remontant le Cloud dans n’importe quel local technique.
Cette même année, nous intégrons le langage Modbus, un protocole de communication machine à machine permettant d’intégrer énormément de point de données et d’avoir un langage totalement ouvert entre notre appareil et les appareils installés. Dans le cas de notre électrolyseur PoolCop Océan, nous intégrons dans la communication, l’état de la cellule, le pourcentage de fabrication, nous pilotons l’inversion de polarité, l’ensemble des alertes générées par la cellule et sommes informés de son temps de fonctionnement ce qui nous permet, entre autres, de connaître la durée de vie de la cellule.
L’année suivante, nous ajoutons une sonde chlore libre avec une carte spécifique et un pilotage Modbus. Nous connaissons désormais la teneur exacte en chlore, les prémices du combiné pilotage en redox et pilotage en chlore libre, de manière à avoir le meilleur des 2 mondes.
Cette sonde est incluse dans un kit comprenant une chambre d’analyse, un préfiltre pour éviter toute perturbation de la lecture, un câble de connexion et une carte d’acquisition.
Le firmware du Genesis est enrichi d’un mode aspiration ce qui nous permet de déporter légèrement les capteurs après le filtre.
La vanne Besgo est une vanne pneumatique multivoie autorisant le changement de sens d’arrivée d’eau sur l’entrée du filtre. Elle remplace une vanne manuelle classique. C’est un changement majeur car l’ensemble des bassins publiques possèdent des canalisations importantes, à plus de 2″. Le PoolCop Evolution est limité à 30 m3/h.
En couplant un PoolCop Genesis et une ou plusieurs vannes Besgo adaptées à ce débit, nous donnons un contrôle intégral du filtre d’une piscine ou d’un spa.
Au-delà de nous ouvrir au marché de la piscine publique et de l’HPA, un secteur où la réglementation oblige à être précis sur les teneurs en chlore et la qualité de désinfection, cette innovation nous permet de nous rapprocher de la partie est-européenne (l’Allemagne, la Suisse la Scandinavie, les Pays-Bas) qui utilise énormément de vannes Besgo pour piloter les filtres granulaires. 
L’architecture Cloud est un enjeu de l’année 2022. Nous développons l’auto-apprentissage (Machine Learning) avec de nouveaux algorithmes dédiés à la remontée et la récupération de données (pH, Redox, etc.) comme prémices de l’intelligence artificielle.
La V1 de l’interface ProPoolCop est présentée à l’édition Piscine Global 2022. Cette web app évolutive se veut plus adaptée au travail quotidien du professionnel. Grâce à cet outil, le professionnel peut remonter le fil du temps, toute la vie du PoolCop, mis à jour, depuis son installation.

2023 : l’ère du Docteur PoolCop

PoolCop est un spécialiste dans son domaine. À l’image d’un professionnel de santé, nous observons les symptômes, cherchons les causes d’un problème pour en traiter correctement les conséquences. 
Nous sommes animés d’une motivation : anticiper pour mieux gérer les piscines et assurer leur pérennité. 
Cette philosophie nous a amené à déposer 4 brevets destinés à asseoir la vision à moyen et long terme des besoins de la piscine. Parmi eux, un brevet technologique sur la mesure de l’alcalinité totale dans l’eau sans utilisation de réactifs.

Panneau PoolCop préconfiguré, précâblé

Les firmwares ont été, une nouvelle fois, améliorés avec l’intégration de modes de chauffage, prédictif, la présence ou non, d’un volet, de filtration intelligente prenant en compte la météo.
D’ailleurs, bien avant que notre métier soit touché par les restrictions d’eau, nous avions anticipé la question de l’utilisation de l’eau. Si des précipitations sont prévues dans les 72 heures, l’appareil décide de ne pas remplir la piscine avec de l’eau du réseau mais plutôt d’avoir recours aux apports de pluie gratuite.
PoolCop est le meilleur ami de la piscine. 
Nous avons lancé une application pour le consommateur final : mypoolcop. 
Jusqu’à présent, un particulier qui souhaitait avoir accès aux données de sa piscine, recevait l’accès à poolcopilot, l’interface professionnelle. Ce n’était pas adéquat. 
Enfin, la fin d’année 2023 est riche en innovations avec le lancement de nouvelles solutions à l’accessibilité accrue pour des installations simplifiées et des mises en service plus rapides destinées à simplifier la vie des techniciens :
• Des panneaux précâblés, préconfigurés et personnalisables disponible en deux configurations (version chlore + pH / version électrolyseur + pH)
• L’électrolyseur au sel connecté PoolCop Lagoon
• Le débitmètre FlowVis® pour une lecture numérique et un contrôle des débits en temps réel
• Le détecteur d’inondation, pour être averti dès 1 cm d’eau dans le local technique et piloter simultanément l’arrêt de la pompe de filtration et le démarrage d’une pompe vide cave. 

2024 : le meilleur reste à venir…

Nous travaillons dans un esprit d’amélioration continue. Nos produits sont en perpétuelle évolution. Ils ne sont pas figés dans leur analyse, ni asservis par les points de consignes. 
Nous investissons sur le long terme avec l’innovation pour socle. Nous ne nous découvrons pas les problématiques auxquelles les pisciniers font face aujourd’hui (gestion de l’eau, optimisation du temps, etc.).
Il y a 15 ans, nous pensions déjà à maintenant, en nourrissant des idées qui donneraient naissance à des solutions dont les professionnels ne pensaient pas avoir un jour besoin.
Je vous laisse donc imaginer ce que nous préparons, actuellement, pour les années à venir… 

https://poolcop.com/fr/

Texte : Carine Dal Gobbo

Articles qui pourraient aussi vous intéresser

L’Activité PISCINE magazine, la référence de l’information professionnelle du secteur de la piscine et du spa.

Politique d’utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies de Google Analytics, ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous intéresse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnement. En savoir plus