Accueil Décryptage Création de deux piscines 

Création de deux piscines 

par laurence

Dans un village vacances à Dives-sur-Mer

 

Le projet

Situé à Dives-sur-Mer en Normandie, le village vacances Le Conquérant est la propriété de plusieurs groupements de comités d’entreprise dont celui d’EDF. Le site avait grand besoin d’être remis au goût du jour afin d’attirer une plus large clientèle familiale.
Les propriétaires du site ont donc décidé de raser l’ensemble du village afin de procéder à la rénovation complète des bâtiments d’hébergement comme des installations dédiées aux activités avec pour objectif la construction d’un parc de loisirs complet.
Comme en Normandie les conditions météorologiques ne sont pas toujours favorables et que le donneur d’ordres voulait un village vacances digne de ce nom, il a été décidé de réaliser deux bassins : un bassin d’extérieur et un bassin d’intérieur pour que les clients se baignent quel que soit le temps.
Et comme cela nécessitait des investissements lourds, le groupe a aussi décidé d’ouvrir le parc à un public extérieur afin de pouvoir plus facilement rentabiliser le projet.

institut piscine - Mondial Piscine

La consultation

Accompagné par son architecte, Jean-Marie Seité, le groupe a fait le choix de confier l’ensemble du chantier au groupe Spie Batignolles. Ce dernier ne possédant pas l’expertise nécessaire pour la partie piscine a alors fait appel à L’Institut de la Piscine, membre du réseau Mondial Piscine dans le cadre d’un Groupement momentané d’entreprises (GME) qui donne la possibilité à des entreprises de s’organiser pour répondre à un marché auquel elles ne pourraient soumissionner seules et qui n’existe donc que pour une durée déterminée.
Pourquoi le choix de L’Institut de la Piscine ? À cette question, Laurent Chouraqui répond : « Parce que c’est un métier qui ne s’improvise pas et que nous sommes des professionnels historiques de la collectivité. Notre spécificité est que nous ne sommes ni une entreprise artisanale, ni un grand groupe du bâtiment. Nous avons tout à la fois la structure d’une grosse entreprise avec des conducteurs de travaux, des chefs de chantier, un bureau d’études, etc., et toute la souplesse d’une structure familiale, le tout sans sous-traitance. La taille de notre structure nous permet d’autre part d’amortir des marchés importants – commandes de matériaux et matériels – tout en conservant beaucoup de réactivité avec un circuit de décision très court nous permettant de répondre dans l’heure au client. Ce projet est d’ailleurs emblématique de ce que nous savons faire. »

Le chantier

La reconfiguration totale du village vacances s’est étalée sur 18 mois. Spie Batignolles a réalisé toutes les constructions y compris les bassins, comme une entreprise générale. L’Institut de la Piscine s’est occupé des installations hydrauliques, de la filtration, de la gestion des bacs tampons, du chauffage par pompes à chaleur, du revêtement, des pièces à sceller, des éclairages, de la déshumidification, de tout le ludique (bouches geyser Fluvo dans la pataugeoire) et de certains équipements spécifiques comme les chaises de mise à l’eau pour les personnes à mobilité réduite.
Tout cela a nécessité un gros travail d’organisation en amont avec l’architecte et le donneur d’ordres. « Nous avons aussi été force de conseil sur les jeux aquatiques et sur la plage immergée de la piscine d’intérieur qui plaît beaucoup aux enfants », précise Laurent Chouraqui.
L’entreprise a ensuite œuvré en même temps que les autres acteurs du chantier, notamment pour le passage des tuyaux et le scellement des pièces au moment de la construction des bassins.

Fiche technique du projet

  • Dimensions :
    – bassin extérieur : 17,4 × 8,5 m et profondeur : 1,2 à 1,5 m ;
    – bassin intérieur : 15,4 × 8,2 m et profondeur : 1,2 à 1,5 m.
  • Revêtement : membrane PVC armé gris perle.
  • Traitement de l’eau par station de dosage chlore pH méthode ampérométrique.
  • Filtration :

–bassin intérieur : 2 filtres à sable diamètre 200 et 2 pompes centrifuges 5,5 kW ;
–bassin extérieur : 2 filtres à sable diamètre 160 et 2 pompes centrifuges 4 kW.

  • Chauffage : pompes à chaleur 40 et 60 kW.
  • Déshumidification et chauffage de l’air intérieur par déshumidificateur Omega 28 avec batterie électrique de 18 kW.
  • Sécurisation du bassin par une palissade en bois validée par l’ARS.

Le local technique est situé sous le bâtiment de la piscine d’intérieur.

Une coordination indispensable…

L’entreprise n’a pas rencontré de difficultés pendant le chantier et ce, insiste Laurent Chouraqui, « grâce à une coordination serrée entre Spie Batignolles et nos équipes. Ce n’était pas la première opération que nous faisions avec eux. Nos équipes ont l’habitude de gérer les relations avec ce type de grande entreprise ». L’Institut de la Piscine travaille régulièrement avec les trois gros donneurs d’ordres que sont Vinci, Eiffage et Spie Batignolles qui « apprécient notre souplesse et notre réactivité. » Et d’ajouter : « Quand ils prennent un lot, ils prennent le lot général car ils savent que nous sommes force de proposition pendant le chantier et que nous savons réagir immédiatement à leurs demandes d’intervention, ce qui est très stressant pour les équipes chargées du planning. Il n’est pas rare que nous recevions un appel le vendredi, après plusieurs semaines sans nouvelles, nous demandant : c’est bien lundi que vous venez ? Il faut alors tout annuler et réorganiser le travail. Ils apprécient cette souplesse, en usent souvent et en abusent parfois. »

institutmondialpiscine-dives-2015-9093

 

… et une nécessaire anticipation des besoins

« Nous savons extrêmement bien nous structurer pour répondre aux besoins de ces grandes entreprises, complète Laurent Chouraqui. Il est absolument nécessaire d’anticiper leurs besoins afin d’éviter tout risque de défaillance pour l’entreprise. Ces majors estiment que 15 à 20 % des entreprises sous-traitantes peuvent faillir sur ce type de marchés. Elles sont donc très attentives à la façon dont on est structuré. »
« Sur ces chantiers, nous sommes tributaires des retards de chacun, des intempéries… mais comme nous avons des dates d’ouverture obligatoire, c’est à nous d’assumer les retards et de nous assurer de livrer à temps. C’est dans l’ordre des choses », conclut Laurent Chouraqui.

institut piscine - mondial piscine

 

Carte d’identité de l’entreprise
L’Institut de la Piscine (37) Réseau Mondial Piscine

Créé en 1966 par Alain Chouraqui, le groupe L’Institut de la Piscine est aujourd’hui dirigé par Laurent Chouraqui qui l’a rejoint en 1992 pour seconder son père. Son propre fils, Eliott, l’a rejoint en 2015.Le groupe a réalisé 7 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2017.

Métiers :

  • la construction, la rénovation et l’entretien de piscines (30 % du CA) ;
  • le négoce avec deux magasins à Tours Nord et Tours Sud et un fichier
    de 9 000 clients ;
  • la petite collectivité sur les secteurs de la Vendée et de la Bretagne et l’hôtellerie de luxe sur Paris.

Texte : Sébastien Carensac – Photos : Fred Pieau

L’Activité PISCINE magazine, la référence de l’information professionnelle du secteur de la piscine et du spa.

Politique d’utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies de Google Analytics, ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous intéresse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnement. En savoir plus