Accueil NewsLa FPP au quotidien Visite au cœur de la FPP : présentation de l’équipe de permanents

Visite au cœur de la FPP : présentation de l’équipe de permanents

par laurence

La rédaction de L’activité Piscine vous propose un reportage exclusif sur la FPP et vous amène au cœur de la 1re fédération d’Europe et la seconde dans le monde. Entre témoignages d’adhérents, rencontres avec ses permanents et bilan de ses 15 dernières années, la fédération lève le voile et vous dit tout. Objectifs, missions, actions, résultats… Suivez le guide.

Texte : Sébastien Carensac & Carine Dal Gobbo

Pierre Iorio / Ingénieur Qualité

« Être représentatif au niveau des pouvoirs publics et apporter des services à nos adhérents »

Quelles sont vos missions ?

Je suis arrivé à la fédération il y a 13 ans. J’ai aujourd’hui cinq casquettes :
1. Normalisation : je m’occupe du suivi des travaux de normalisation français et européens qui concernent la piscine et le spa privés d’usage familial, la piscine et le spa privés d’usage collectif et la piscine publique. J’anime certaines commissions de normalisation. Les premières normes européennes portant sur les piscines privées d’usage familial ont été publiées en 2015. La règle d’or dans la normalisation c’est le consensus.
2. Réponse et conseils aux adhérents sur notamment les normes, les accords Afnor, les directives techniques piscine… Au début quand les adhérents me contactaient, c’était surtout pour essayer de trouver une documentation technique qui permettait de les aider en cas d’expertise, de litiges…. Aujourd’hui, en plus de ce besoin fondamental, j’observe que les nouvelles générations de pisciniers ne conçoivent plus de faire leur métier sans connaître au préalable l’ensemble des textes techniques applicables, de plus en plus nombreux.
3. Formation : depuis quelques années, je m’occupe de former les adhérents aux nouvelles normes européennes de 2015 et 2016, des documents fondamentaux tant sur la forme et que sur le fond, qui viennent remplacer et compléter les directives techniques et les accords afnor. Les normes européennes ont une très forte légitimité et plus de poids que les documents nationaux. De nombreuses thématiques sont abordées au cours de ces formations sur les nouvelles normes européennes : exigences dimensionnelles et de glissance pour les moyens d’accès. Si un piscinier ne connait pas l’un de ces documents fondamentaux, et qu’il achète, par exemple, des bondes de fond non conformes, il se mettra en défaut en cas d’expertise.
4. Veille normative / réglementaire. C’est un travail de fond, invisible mais essentiel. Au niveau réglementaire, l’analyse des différents projets de textes en lien notamment avec la mise en application de la loi sur l’économie circulaire (nouvelles filières REP…). D’un point de vue normatif, une veille sur les différents sujets qui pourraient donner lieu à de nouvelles normes, autant à l’échelle nationale qu’européenne.
5. Commissions : j’ai en charge l’organisation, le suivi et l’animation de la majorité des commissions. Les commissions sont un lieu de vie, de travail et d’échange d’informations entre adhérents. Le conseil d’administration de la FPP définit une feuille de route pour chaque commission. Chacune d’entre elle dispose d’un président et d’un administrateur référent chargé de faire la liaison entre la commission et le CA. Le président est élu par les membres de la commission. Il l’anime et gère le timing de travail dans le respect des délais fixés par le CA, tout en laissant suffisamment du temps aux adhérents, tous bénévoles, pour échanger. A noter qu’il faudrait que les pisciniers soient plus représentés / présents dans certaines commissions..

Pourquoi vos missions sont importantes pour les adhérents ?

Les conseils, les réponses aux questions techniques et les formations sont importants au quotidien pour les adhérents. De même que l’avancement des projets au sein des différentes commissions…
En matière de normalisation et de veille normative et réglementaire, les bénéfices majeurs pour les adhérents sont à évaluer plutôt à moyen terme. Par exemple, si nous n’avions pas joué notre rôle, nous ne pourrions plus mettre de skimmers dans les piscines. Tout le travail, fait entre 2008 et 2016 sur les structures, les moyens d’accès, la filtration, le réseau hydraulique et le traitement de l’eau, permet aujourd’hui aux pisciniers, en plus d’un cadrage technique, d’opposer la norme européenne dans un conflit sur un point de détail avec un client.
Grâce à la veille réglementaire et normative, nous détectons également les décrets et autres types de textes qui vont impacter notre secteur. Nous aidons ainsi notre filière à se préparer sur des sujets comme le recyclage qui découle de la lecture et de l’analyse de la centaine de décrets publiés concernant l’économie circulaire.
Pour moi, le rôle d’une fédération est de représenter ses adhérents notamment auprès des pouvoirs publics et de leur apporter des services.


Jean-Michel Susini / Responsable juridique

« Un rôle qui a évolué avec le temps »

Quelles sont vos missions ?

Lorsque je suis entré au service de la fédération, il y a 15 ans, elle comptait environ 450 adhérents. A l’époque, les pisciniers, se heurtaient aux refus, quasi systématiques, des compagnies d’assurances. Deux années de difficiles négociations auront été nécessaires avant de convaincre AXA de proposer une solution dédiée aux adhérents de la FPP et couvrant l’ensemble des risques de la construction (RC professionnel et RC décennale).Aujourd’hui, je suis au service direct de l’adhérent. Je l’accompagne au quotidien dans le traitement de ses difficultés :
• Refus des services d’urbanisme : analyse comparée entre les motifs de refus et le PLU local afin de proposer une interprétation argumentée ou de modifier légèrement les contours du projet pour permettre d’infirmer, de temps en temps, ce refus.
• Contentieux à la construction : aide aux adhérents en raison de facture impayée ou de mise en cause pour des désordres à la construction pendant la période de 10 années. La présomption de responsabilité inverse les rôles et oblige l’entrepreneur à démontrer qu’il n’est pas responsable.
Outre le conseil dédié aux adhérents, j’interviens dans le cadre d’actions de fond, de portée plus générale :
• Lobbying, écriture et révision des documents contractuels (avenant, PV de réception…) et organisation juridique de la FPP (ex : organisation des AG).
• Formation : sensibilisation au contexte réglementaire dans le cadre de la journée de formation des nouveaux adhérents. Formations thématiques sur les obligations contractuelles du piscinier pour anticiper les difficultés qui peuvent le confronter au client.
Enfin, lorsque c’est possible, je me déplace à la demande des réseaux afin de sensibiliser leurs membres à ces différents sujets.

Pourquoi vos missions sont importantes pour les adhérents ?

À la question « que va m’apporter la FPP ? », il m’arrive de répondre à certains candidats à l’adhésion, soucieux du retour sur investissement «… vous y trouverez ce que vous y apporterez… ». Pour moi, c’est un principe fondamental qui rend une fédération professionnelle efficace et utile. Si l’adhérent comprend comment fonctionne une organisation professionnelle (qui doit être distinguée d’un centre de profit) et qu’il est partie prenante dans l’effort commun des acteurs de la branche, alors le travail devient cohérent et efficace.
Nous contribuons, chacun pour notre part, au développement du secteur. Ainsi, le retour d’expérience de l’adhérent est essentiel, ma pratique s’en trouve enrichie et mes conseils gagnent en pertinence.
Si les perspectives sont encourageantes, la complexité croissante de nos métiers (inflation des règles d’urbanisme, exigences liées à l’économie circulaire…) impose des compétences nouvelles et toujours plus de professionnalisme, c’est aussi le rôle de la FPP de le faire savoir.
À ce sujet, nous pouvons dire que le profil du piscinier a considérablement évolué depuis 2005, il y a aujourd’hui beaucoup moins de place pour l’improvisation ou l’amateurisme.


Grégory Gérard / Directeur Marketing

« Pendant le confinement, les pisciniers se sont rendu compte que l’adhésion avait un vrai sens »

Qui êtes-vous ?

Notre groupe est composé d’actionnaires, de constructeurs de piscine indépendants, avec 40 points de vente sur le territoire national.
Notre groupe a toujours posé les bases de la professionnalisation dans son réseau. Nous sommes le 1er groupe national dont tous les points de vente sont certifiés ISO 9001. Il était logique et naturel de vouloir participer à professionnaliser le secteur.
Nous avons aussi adhéré pour le côté réglementaire et le travail au quotidien que nous ne pourrions faire ni comme indépendants ni comme groupement. Cela nous permet de nous concentrer sur le commerce et les achats.
Je me suis engagé à la création des sièges d’administrateur BtoBtoC. L’engagement en tant qu’administrateur ne demande pas de travail supplémentaire, mais démontre notre volonté d’œuvrer sur des sujets qui nous tiennent à cœur, comme d’autres têtes de réseau. Sur la partie professionnalisation, certification et formation bien sûr, mais aussi sur des sujets comme la démarche environnementale sur laquelle nous avons entrepris un gros travail avec la fédération.
Nous avons un même besoin de clarification de notre position par rapport au métier. Être membre permet de se conforter et de trouver des dénominateurs communs pour faire avancer le métier. Je participe d’ailleurs aux commissions Spa, Qualité et Recrutement /Formation.

Quels sont les apports/bénéfices de la fédération pour le secteur en général et votre activité en particulier ?

La fédération fournit un travail de fond en matière d’information, notamment juridique, dont les adhérents se servent beaucoup. Nous constatons aussi l’importance de son rôle dans ses relations avec les instances administratives, réglementaires et politiques. C’est une aide précieuse pour nos entreprises. Elle fait un travail extraordinaire au niveau normes, réglementation et soutien juridique au jour le jour.
Pour ma part, j’aimerais que nous parvenions à améliorer la lisibilité du label Propiscines auprès du grand public. C’est un travail de longue haleine et l’une des raisons de mon engagement. Nous avons besoin de communiquer sur les 3 niveaux (ndlr : engagé, qualifié et certifié) et montrer que nous avons aussi des garde-fous.


Dorothée Mouillaud / Chargée de communication

« Je travaille pour simplifier la vie des adhérents »

Quelles sont vos missions ?

Je suis chargée de la communication de la Fédération avec deux objectifs :
la valorisation du produit piscine via une communication auprès du grand public et des pouvoirs publics
une communication au service des adhérents pour maintenir un lien fort avec le terrain en répondant à des demandes concrètes (visibilité du piscinier, relations clients…).
Une grande partie de mon travail se concentre sur le site internet de la fédération avec la rédaction d’articles et d’actualités. Notre mission d’information et de communication vis-à-vis des adhérents est primordiale et l’a été d’autant plus cette année. Nous avons été énormément sollicités et il nous a fallu adapter et renforcer notre communication pour rassurer nos adhérents. Nous nous devions d’être présents et réactifs pour leur fournir l’essentiel de l’information rapidement et répondre concrètement à leurs nombreuses questions. Nous avons créé une rubrique dédiée où les adhérents pouvaient retrouver une veille, mise à jour en temps réel et mis en place une FAQ. Au plus fort de la crise, un récap quotidien était envoyé, auquel s’additionnaient des flash actus. En 2020, nous avons été plus que jamais au service des adhérents en multipliant les envois d’information via nos différentes plateformes.
Nous avons, également, beaucoup communiqué via nos réseaux sociaux. Nous avons deux comptes Twitter et deux comptes Facebook. Les comptes Propiscines sont à destination du grand public. Les comptes FPP réunissent, quant à eux, les informations dédiées aux professionnels. L’avantage de ces différents canaux de communication pour les adhérents réside dans leur libre consultation, où ils veulent, quand ils le souhaitent.
Une part importante de mon travail concerne l’événementiel, notamment l’organisation des Assises. Bien évidemment, cette année, c’était un peu particulier. Nous avons dû compenser l’annulation des traditionnels rendez-vous de la profession. Nous avons utilisé notre temps autrement et l’avons consacré à l’avancement d’autres projets (ex : Bourse de l’emploi). Nous ambitionnons de revenir à un système plus classique avec des rencontres tout en poursuivant les actions de communication mises en place cette année pour continuer à être aux côtés de nos adhérents. »

Pourquoi vos missions sont importantes pour les adhérents ?

Mon rôle est de leur apporter des solutions pratiques faciles à mettre en place, avec un retour sur investissement rapide, qui ne coûte pas une fortune, ni en temps, ni en argent. Je travaille pour simplifier la vie des adhérents et leur faire gagner du temps. Je suis là pour les informer en travaillant sur du concret, des événements qui impactent réellement leur travail, et non sur des idées abstraites.


Valérie Robelin / Assistante comptabilité et standard

« Les aiguiller vers les bons interlocuteurs »

Quelles sont vos missions ?

J’ai intégré la FPP en juin 2005 à l’occasion d’un stage d’assistanat que je devais effectuer dans le cadre de mes études. J’ai en charge l’administratif, la saisie comptable et la facturation. Sur les salons, comme celui de Lyon, je suis également amenée à rencontrer les pisciniers. Ma principale activité consiste à envoyer des relances écrites aux adhérents. Cette année, cette tâche s’est avérée un peu plus compliquée. Au vu de la situation, payer la cotisation n’était pas forcément leur priorité.

Pourquoi vos missions sont importantes pour les adhérents ?

Comme je m’occupe du standard de la fédération, je suis quotidiennement en contact avec les adhérents. Par ce biais, j’ai l’opportunité d’échanger avec beaucoup d’entre eux de leurs problématiques. Mon rôle est ensuite de les aiguiller, selon leurs besoins, vers les bons interlocuteurs : M. Susini, pour des questions juridiques ou M. Iorio pour la partie technique. »


Philippe Uzan / Commercial relations adhérents

« Adhérer, ce n’est pas seulement cotiser »

Quelles sont vos missions ?

J’ai intégré la FPP, il y a 4 ans. À cette époque, la Fédération avait besoin de développer son réseau d’adhésion. Mes deux principales missions sont la prospection (25 %) et les enquêtes de satisfaction (75 %).
Adhérer ce n’est pas seulement cotiser. Je dois faire prendre conscience aux futurs adhérents, qu’au-delà des services dont ils pourront bénéficier, rejoindre la FPP est un gage de crédibilité et de professionnalisme auprès de leurs clients. Ils doivent avoir envie de nous rejoindre. Mon rôle consiste également à leur expliquer leurs engagements comme par exemple, le respect de la charte, les différents labels ou encore les formations.
Une entreprise sur 2 adhère pour pouvoir souscrire à l’assurance décennale, car ils ont du mal à en trouver une.
En second lieu, un adhérent sur trois nous rejoint pour avoir accès à la boîte à outils que nous mettons à leur disposition pour les accompagner et profiter des compétences techniques de Pierre Iorio et des conseils juridiques de Jean-Michel Susini.
Les enquêtes de satisfaction que je mène sont complémentaires à mon travail de prospection. En interrogeant régulièrement nos adhérents, nous pouvons suivre l’évolution de leurs besoins pour pouvoir toujours mieux les aider.

Pourquoi vos missions sont importantes pour les adhérents ?

En créant mon poste, la FPP voulait proposer aux adhérents un service premium avec une personne dédiée à l’écoute de leurs problématiques et de leurs questionnements quotidiens, présente pour les soutenir, les épauler et les aiguiller.
Je suis là pour faciliter leur travail en leur proposant des solutions clé en main, pour qu’ils puissent rester concentrés sur leur travail, qu’ils évitent de perdre du temps avec de l’administratif. Tous les documents sont dans leur espace adhérent.
Cette présence au quotidien les rassure, ils ne se sentent pas seuls avec leurs problèmes. S’ils ont des questions, ils ont un interlocuteur à qui les poser.


Sébastien Appietto / Assistant marketing et communication

« Les aiguiller vers les bons interlocuteurs »

Quelles sont vos missions ?

Après un bac STG option marketing, j’ai obtenu un brevet professionnel des métiers de la piscine. J’avais besoin d’une mission large, d’une polyvalence que le métier de piscinier pouvait m’apporter. Après trois années de terrain passées chez des pisciniers, j’ai intégré la FPP pour :
• gérer l’organisation du centre de formation : réservation, logistique, inscriptions, documents et questionnaires d’évaluation.
• mettre à jour le fichier d’adhérents et l’annuaire du site propiscines : vérification et contrôle des informations, demande des assurances décennales, modification des données juridiques, des visuels, descriptifs, logos, etc. Et enrichir la page Pinterest de la FPP avec les photos de réalisation des adhérents.
• faire des extractions croisées pour les opérations de marketing et de communication et les statistiques de la fédération.
préparer le reporting mensuel pour les administrateurs.
gérer les accès au site Propiscines.
Je m’occupe également de l’accueil téléphonique avec Valérie Robelin.

Pourquoi vos missions sont importantes pour les adhérents ?

Mon rôle est de présenter leur activité de manière optimale et au plus proche de la réalité de ce qu’ils font, de les renseigner et de faciliter leur accès aux formations FPP en lien avec les autres permanents.

www.propiscines.fr

Articles qui pourraient aussi vous intéresser

L’Activité PISCINE magazine, la référence de l’information professionnelle du secteur de la piscine et du spa.

Politique d’utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies de Google Analytics, ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous intéresse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnement. En savoir plus