Accueil RencontresParole de piscinier De Boislaville « Un métier intéressant qui est concret, à la fois créatif et technique »

De Boislaville « Un métier intéressant qui est concret, à la fois créatif et technique »

par laurence

Erwan de Boislaville

Le monde de la piscine fait indéniablement partie de l’ADN d’Erwan de Boislaville et de sa famille. Aujourd’hui, co-dirigeant de de Boislaville – Jardins Piscines Spas, aux côtés de son frère et associé Aymeric, il est revenu sur l’histoire de son entreprise mêlant ambition du travail bien fait et pérennisation d’un héritage familial.  

De père en fils

Aymeric de Boislaville

« Notre entreprise familiale a été créée par nos parents en 1970. À la base, notre père, Bernard de Boislaville, était paysagiste et très rapidement, il a été sollicité pour l’installation de courts de tennis puis pour la construction de piscines dans les années 80. Mon frère et associé Aymeric et moi-même avons toujours baigné, c’est le cas de le dire, dans l’entreprise. Quand nous étions jeunes, l’été, nous aidions sur les chantiers, faisions des livraisons avec notre père, participions à la construction des piscines, aménagions des jardins, etc. Nous avons toujours été attirés par le travail en extérieur. C’est un métier intéressant qui est concret, à la fois créatif et technique. C’est comme si c’était dans nos gênes. Il y a quelque chose de l’ordre de l’inné. Tristan, notre jeune frère, nous a rejoints en 2020. Et l’un de nos frères est paysagiste à Rennes.
Naturellement attachés à ce travail, Aymeric et moi avons poursuivi des études de paysagisme complétées par nos connaissances en piscine que notre père nous a transmises. Nous avons des parcours similaires. Nous avons tous les deux intégré des écoles de paysage à Angers : Pouillé pour Aymeric et l’ESA pour moi. À la fin de nos cursus, nous avons chacun eu un parcours professionnel avant de rejoindre, successivement, l’entreprise dans les années 2000. »

Évoluer pour se développer

« Nous avons débuté sur le terrain, là où nous avions déjà acquis des compétences, puis nous avons travaillé dans les bureaux, en conception, en commerce, etc. Nous avons découvert ainsi tous les postes de l’entreprise. Il y a toujours à apprendre, c’est ce qui est passionnant. Nous avons commencé petit à petit à prendre les rênes de la société au niveau de l’exploitation et nous l’avons fait évoluer grâce à de nouveaux outils informatiques de gestion (logiciel spécialisé en ERP et CRM, logiciel de conception, etc.). Nous voulions simplifier le travail pour pouvoir le développer.
Nous avons racheté l’entreprise en 2010, lorsque nos parents sont partis à la retraite. Nous avons alors déménagé à 3 kilomètres pour ne pas trop s’éloigner du site historique. Le but était de créer un bâtiment qui soit plus adapté à l’activité. Nous nous sommes installés dans une zone industrielle, les Sabotiers, à Gennes-Val-de-Loire, et c’est là que nous avons tout mis en œuvre pour apporter un nouveau développement afin d’être plus efficaces. À cette époque, l’activité création et rénovation de jardins représentait 70 % de notre chiffre d’affaires, la piscine, 20 %, et nous complétions avec 10 % d’entretien de jardins. Nous étions secondés par une assistante de direction dans les bureaux qui nous a beaucoup aidés à mettre d’équerre toute la partie administrative et par 5 personnes sur le terrain qui avaient la double casquette piscinier-paysagiste. »

Une essentielle réorientation

« Jusqu’en 2011, nous travaillions surtout sur des marchés publics, dont beaucoup de VRD (Voiries et Réseaux Divers). Ils représentaient 40 à 50 % de notre chiffre d’affaires. L’Office public de l’habitat du département était l’un de nos plus gros clients. Après la crise des Subprimes de 2008 que nous avons ressentie à retardement, nous avons commencé à perdre beaucoup de marchés. Il fallait réinventer notre offre car les entreprises de TP (Travaux Publics) venaient sur ce secteur. Nous n’étions plus compétitifs et donc confrontés à un manque de chantiers. Les marchés publics nous avaient permis de développer l’activité mais il nous fallait en trouver une nouvelle. Nous nous sommes alors tournés vers les projets de clients privés et sommes montés en gamme en proposant une solution complète pour les extérieurs avec la piscine et le jardin. Ce service s’est matérialisé, par des conseils techniques et spécifiques à chaque projet, par le choix des produits, la qualité du matériel que nous installions et par les compétences de nos collaborateurs. »

Un acteur établi

« Aujourd’hui, la piscine et le paysage représentent chacun 45 % du chiffre d’affaires. L’activité paysage intègre 10 % dédiés à l’entretien. L’activité Wellness, créée en 2020, compte également pour 10 %. Les clients viennent chez nous en majeure partie grâce au bouche à oreille. Pour autant, nul n’est prophète en son pays. Nous communiquons régulièrement sur notre site internet et sur les réseaux. La qualité des réalisations et l’écoute des besoins et souhaits de nos clients par l’ensemble de l’équipe portent leurs fruits. En ce moment, nous nous adaptons à la demande entrante qui est importante. Les carnets de commandes sont bien remplis. Pour la piscine, notre plan de charge nous pousse jusqu’en 2023. Notre zone de chalandise se limite à 1 h maximum autour de Gennes. C’est la règle dans 90 % des cas, mais très occasionnellement, nous nous déplaçons plus loin lorsque nous travaillons pour des architectes ou des chantiers spécifiques. Cela nous arrive d’aller en région parisienne ou sur la côte Atlantique pour des projets atypiques sur lesquels notre expertise est sollicitée ». 

Zéro sous-traitance

« À l’image des demandes de projets jardin et piscine, nous avons petit à petit grandi. Nous formons aujourd’hui une équipe de 25 personnes dont 8 dans les bureaux. Notre assistante de direction est accompagnée d’une apprentie pour la partie gestion, comptabilité. Nos deux conducteurs de travaux sont chacun dédiés à une activité, paysage et piscine. Une personne au bureau d’études est chargée de la conception des projets avec rendu 2D et 3D et de la préparation des plans techniques. Tristan est responsable du showroom situé dans une extension du bâtiment. En tant que distributeur de la marque Jacuzzi®, ce showroom accueille les spas, saunas et hammams. Il a aussi repris toute la gestion de la communication interne et externe de l’entreprise, notamment nos réseaux sociaux sur lesquels on peut nous retrouver : Facebook, Instagram et LinkedIn. En tant que dirigeants, nous nous occupons aussi de la partie commerce accompagnés du bureau d’étude. Sur le terrain, nous avons trois équipes en création de jardin, une en entretien de jardin, une en terrassement (poids lourds, livraison etc.), deux en construction de piscine, maçonnerie, rénovation et deux techniciens spécialisés piscine, spa, sauna, hammam. Nous sommes actuellement en recherche d’une nouvelle personne au poste de chef d’équipe en création de jardin. L’objectif est de tout faire de A à Z avec nos propres matériels et nos équipes qui couvrent toutes les compétences métier : électriciens, menuisier, plombiers, terrassiers, maçons, etc. Les chefs d’équipe, que ce soit en création de jardin ou en piscine, ont une forte polyvalence qui leur permet de gérer l’entièreté du projet. Néanmoins, aujourd’hui, nous devons segmenter pour tenir compte du volume d’activité. Les équipes se succèdent parfois dans le déroulé du projet. »

Tenir ses engagements

« L’an dernier, nous avons connu une forte activité avec des clients enthousiastes malgré cette période de pandémie planétaire. Toutefois, la gestion des achats, des prix et des livraisons a été complexe, très chronophage, aussi bien pour les fournisseurs que les entreprises piscinistes. Ce fut une belle année, bien chargée, avec des tensions et du stress parfois, mais nous avons eu la chance d’avoir des clients qui comprenaient la situation dans laquelle nous étions. Le dernier bassin a été livré avec à peine 10 jours de retard. Entre la météo et la pandémie, je trouve que nous ne nous sommes quand même pas trop mal débrouillés. Nous avons même réussi à honorer deux ou trois chantiers avant l’été qui n’étaient pas prévus. Notre équipe est très engagée, ce que nous disons, nous le faisons, et inversement. Ce n’est jamais tout rose, il peut y avoir des loupés, mais le fait d’avoir une équipe aussi investie nous permet de tenir nos engagements auprès de nos clients, que ce soit du premier appel commerce jusqu’à la réception du chantier. » 

Pérenniser et bien travailler

« Pour continuer d’assurer notre forte croissance depuis 2016, nous sommes en train d’étudier la faisabilité d’un nouveau bâtiment de stockage de 200-300 m2 pour accueillir plus de stock. Avec un peu plus d’un hectare de terrain au total, nos bâtiments avec le showroom représentent déjà 1 500 m2. Depuis 6-8 mois, nous revoyons également toute notre performance interne avec l’aide de la CCI d’Angers. Nous travaillons avec toute l’équipe, sur différents sujets, notamment la transition numérique. Nous ne voulons pas spécialement nous développer à outrance car nous souhaitons rester à taille humaine, familiale, pour être disponibles. Nous avons enregistré de fortes croissances depuis 10 ans. L’idée, c’est de prendre soin de l’équipe et de faire en sorte que les clients se sentent toujours aussi bien servis. »

Innover et s’adapter aux enjeux

« Côté paysage, nous allons devoir nous adapter aux enjeux environnementaux de demain avec notamment l’arrêt de l’utilisation des produits phytosanitaires, même si ces derniers sont moins utilisés depuis quelques années et gérer différemment les adventices. Il va peut-être falloir être moins exigeant sur la qualité des gazons. Depuis deux ans, nous proposons aussi des revêtements de sol perméables, une innovation qui permet à chaque goutte d’eau de pluie d’atteindre la terre sous les cours, allées et abords de piscine. C’est un produit important à nos yeux, que nous voulons développer davantage. Côté piscine, nous savons que le marché de la rénovation sera très porteur dans les prochaines années. Nous ne sommes pas liés à une marque, ce qui nous permet de rénover tous les types de bassin. Nous observons ce qui fonctionne ou non. La rénovation est plus exigeante que la construction, cela nécessite des compétences supplémentaires. Nous possédons une vraie expertise et nous allons rester très attentifs afin de proposer aux clients le produit et le service les plus adaptés à leurs besoins. »

 

Mon meilleur souvenir dans la piscine

Concernant l’activité piscine, je me rappelle de deux projets qui ont marqué les esprits.
Le premier a été mené pour le complexe hôtelier du château de Jalesnes : un jardin à la française d’un hectare et une grande piscine collective de 20 x 8 m. Deux gros chantiers que nous avons remportés et réalisés en 6 mois. Malgré tous les travaux supplémentaires auxquels nous avons dû faire face, notamment sur les réseaux d’eau et d’électricité du château qui ne concernaient pas forcément notre lot, nous avons livré le chantier en temps et en heure. À la fin du projet, deux des principaux investisseurs ont félicité toute l’équipe de Boislaville pour son engagement et le respect des délais. C’était une belle aventure.

 

Le deuxième, c’était au tout début, en 2012. Nous devions rénover une piscine collective d’environ 10 x 20 m en haut d’un immeuble en plein centre de Saumur. Nous devions la transformer en piscine privée car les deux derniers étages avaient été rachetés par un particulier. Nous avons collaboré avec un architecte. La hauteur rendait le chantier complexe, nous apportions tous les matériaux avec une grue. Le bassin a été réduit de moitié, ce qui a permis de créer une terrasse en bois exotique. Cette modification permettait au client d’avoir un énorme stockage sous cette terrasse. L’ensemble de la filtration et des réseaux ont été refaits, avec l’installation de 2 pompes à chaleur et d’un volet hors sol.

Ces deux projets font partie des chantiers les plus importants que l’entreprise ait eu la chance de mener. »

de Boislaville – Jardins Piscines Spas

Zone artisanale Les Sabotiers 49350 Gennes

Création : 1970
Gérants : Erwan et Aymeric de Boislaville
Effectifs : 25 personnes
Activités : paysage, construction et rénovation de piscine, entretien

www.deboislaville.com

Propos recueillis par Carine Dal Gobbo

Articles qui pourraient aussi vous intéresser

L’Activité PISCINE magazine, la référence de l’information professionnelle du secteur de la piscine et du spa.

Politique d’utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies de Google Analytics, ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous intéresse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnement. En savoir plus