Accueil RencontresParole de piscinier TECHNIC’PISCINE « La piscine peut faire preuve d’éco-responsabilité »

TECHNIC’PISCINE « La piscine peut faire preuve d’éco-responsabilité »

par cdalgobbo

François-Philippe Mille a créé son entreprise, Technic’Piscine, en 2009. Ce spécialiste du traitement de l’eau travaille en solo et apporte à ses clients un savoir-faire et une disponibilité qui répondent à un véritable besoin dans sa région. Entretien.

De salarié à indépendant

« Je suis arrivé dans l’univers de la piscine un peu par hasard, en 2006. Auparavant, je bobinais des moteurs électriques. Après une formation au métier du traitement de l’eau, j’ai occupé un poste de salarié pendant trois ans et en 2009, j’ai décidé de créer mon entreprise, que j’ai baptisée Technic’Piscine.

J’assure l’entretien des piscines, un créneau où le manque de professionnels s’avère parfois problématique pour les propriétaires de bassins. Je pallie ce manque sur tout le département de l’Yonne et sur deux départements limitrophes, l’Aube et le Loiret. Je travaille seul depuis maintenant quinze ans et je n’envisage pas de recruter du personnel dans un avenir proche. Je serai alors confronté à des soucis que je ne connais pas aujourd’hui. »

Un carnet de commandes qui affiche complet

« Le parc de piscines est en plein développement dans l’Yonne et ma clientèle, fidèle et régulière, me permet de ne pas connaître de périodes creuses tout au long de l’année. De plus, je constate un engouement de plus en plus fort pour l’hivernage actif, donc les piscines fonctionnent 12 mois par an, ce qui nécessite des interventions régulières. Durant l’hiver, et en fonction des besoins, je peux être amené à remplacer des pompes, à m’occuper de la charge filtrante… Je profite aussi des mois plus froids pour suivre des stages pratique chez mes fournisseurs. Il est indispensable de continuer à se former car le secteur de la piscine est en perpétuelle évolution ; ces stages restent des passages obligés pour répondre efficacement aux besoins des clients et de leurs bassins.
Début mars, avec l’arrivée du printemps qui se profile, on part sur une mise en service et tout ce que cela comporte. Jusqu’à maintenant, je n’ai pas connu de problèmes d’approvisionnement, même si mon stock n’est pas énorme. Je travaille pour toutes les marques, ce qui me permet de répondre efficacement à toutes les demandes de ma clientèle, quel que soit le type de piscine et de filtration. »

Le traitement de l’eau est en pleine évolution

« Depuis quelques mois, on stigmatise beaucoup les propriétaires de piscines, on pointe du doigt la consommation d’eau engendrée par les bassins… Le pisciniste responsable que je suis, a désormais un rôle de conseil. Par exemple, j’oriente mes clients sur une pompe de filtration à vitesse variable qui permet de réaliser des économies d’énergie. Je constate également que nous allons de plus en plus vers des filtres à cartouches ; ce choix permet d’éviter le lavage des filtres et donc d’utiliser moins d’eau. Nombre de mes clients optent pour cette solution. Je préconise un traitement de l’eau automatique, ce qui permet de réduire l’utilisation de produits chimiques ; les trois quarts de mes clients suivent mes conseils en ce sens. Se pose aussi la question des récupérateurs d’eau. Côté éclairage, on se dirige le plus souvent vers des spots de bassin à leds qui divisent la consommation d’électricité par dix. Toujours dans le même ordre d’idée, la couverture automatique du bassin garde l’eau à une température plus élevée. Et enfin, force est de constater que la piscine est de plus en plus connectée. Le propriétaire maîtrise tout, l’eau, l’électricité… »

Un optimisme mesuré

« Le réchauffement climatique, le questionnement autour de l’eau et l’inflation impactent bien sûr le monde de la piscine. Pour ma part, je n’officie pas dans la construction, je suis dans l’apport et donc pas sur le remplissage des bassins. 
Je peux « jouer » avec l’eau de pluie et comme je me fournis en produits d’entretien et en matériels un peu partout, je ne rencontre pas de soucis d’approvisionnement. 
J’ai également la chance d’avoir des clients fidèles et je fais toujours le maximum pour répondre à leurs besoins dans les meilleurs délais. Il s’est installé un climat de confiance qui me permet de travailler sereinement.

Meilleur souvenir

« Sans nul doute cette cliente parisienne, propriétaire d’une résidence secondaire ici, qui est venue chez moi pour que je construise sa piscine hors-sol. J’assure à l’année le SAV et je veille à ce tout fonctionne parfaitement. »

 

Propos recueillis par Cécile Olivéro

L’Activité PISCINE magazine, la référence de l’information professionnelle du secteur de la piscine et du spa.

Politique d’utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies de Google Analytics, ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous intéresse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnement. En savoir plus