Home Spécial recyclage Organiser le tri : des habitudes à changer et de la place à trouver

Organiser le tri : des habitudes à changer et de la place à trouver

by laurence

1. Faire le point sur votre gestion des déchets

En entreprise : avez-vous un espace défini pour les déchets ? Est-il adapté à votre volume de déchets ? Avez-vous des containers, casiers ou poubelles pour accueillir chaque type de déchet et faciliter leur collecte ? 

Sur vos chantiers : triez-vous vos déchets de chantier et comment ? Les apportez-vous au fur et à mesure dans un centre de collecte ou les rapportez-vous dans vos locaux ?

Palettes à évacuer pour recyclage et réemploi

2. Organiser le tri des différents déchets

Prévoir des zones de déchets bien définies et délimitées pour faciliter le tri et le stockage.
Installer des contenants adaptés au type de déchets et à leur volume : zone délimitée, container, poubelle, casier, bags… Ils doivent faciliter leur transport du chantier vers votre entreprise (recommandé) ou le point de collecte (perte de temps et coût de transport) et éviter qu’ils ne se mélangent.

Benne pour centre de tri sélectif : liners, feutre, filtres, cartouches, canalisations, toutes bâches piscines, seaux, bidons, lames volets et divers déchets

Optimiser les circuits internes des déchets : stockages intermédiaires (chantier) et déplacement.
Mettre en place un tri interne avec séparation à la source, si vous le pouvez, pour gagner du temps et surtout pour ne pas avoir à payer le tri s’il est fait en externe par un prestataire.
• Se renseigner pour savoir sous quelle forme chaque type de déchet doit être stocké ou collecté. Faut-il découper les palettes en bois ? Séparer les plastiques souples des rigides ? Que faire des modules d’abri ? Comment gérer un spa ou une coque usagés ?
Discuter avec vos fournisseurs qui peuvent être intéressés par la reprise de certains emballages ou qui ont peut-être organisé une filière à leur échelle pour assurer une deuxième vie à leurs composants. 

3. L’importance de la signalétique

Mettre en place une signalétique visuelle pour les zones de stockage des déchets en entreprise (panneau, lignes ou barrières délimitant les espaces…) et les différents contenus avec mention des déchets admis ou interdits dans chaque contenant.
À l’ouverture de chaque chantier, délimiter visuellement la zone de stockage avec des espaces identifiés et des contenants adaptés à chaque famille de déchets.

4. Sensibiliser et former vos collaborateurs

Sensibiliser vos collaborateurs en leur expliquant les enjeux du bon tri pour votre entreprise en termes d’image mais également financiers, économiques, environnementaux et réglementaires.
L’objectif est de modifier les habitudes de chacun et de créer de nouveaux réflexes en précisant bien que les devis mentionnent désormais la gestion des déchets et leur coût. Profitez-en pour leur rappeler que les chantiers doivent être impeccables, preuve, pour le client, que chaque petit déchet aura bien été ramassé et trié. Organisez pour cela une réunion d’information, distribuez une note interne et accrochez des affiches dans votre entreprise et dans vos véhicules pour que chacun pense à trier les déchets générés.
Nommer un responsable « déchets » ou « recyclage » dans chaque équipe, chargé de s’assurer que le tri est bien réalisé dans votre entrepôt ou sur chaque chantier.

5. Contrôler et améliorer la gestion de vos déchets

Vérifier si le travail de tri est fait et si vos collaborateurs ont développé les bons réflexes. Informez-les régulièrement de l’amélioration, des dérives et des résultats constatés.
Valoriser les bons gestes par un mot ou, pourquoi pas, par une prime mensuelle si les déchets de chantier ou d’intervention ont été bien triés ?

Source : Adème

You may also like

Politique d’utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies de Google Analytics, ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous intéresse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnement. En savoir plus