Home StratégieBusiness et développement Profil piscine : profession piscinier

Profil piscine : profession piscinier

by laurence

profilpiscine laurent boukhalfa

Passionné et exigeant, Laurent Boukhalfa est à la tête de Profil Piscine depuis 2003, mais compile presque 40 années d’expérience dans l’univers de la piscine ! Il nous livre sa vision du métier et du marché.

Dans l’univers de la piscine depuis près de 40 ans

Depuis sa rencontre en 1979 avec l’un des membres fondateurs du groupe Florida, Laurent Boukhalfa a toujours évolué à proximité immédiate du marché de la piscine. Il intègre en 1982 Diffusion Loisirs Picardie, l’entreprise de celui qui deviendra son mentor, Axel Baumert. Il y reste jusqu’en 1990. Entre 1992 et 2001, il travaille dans une petite société franchisée spécialisée dans la construction de piscine, située dans le nord du Vaucluse. Dès 1995, il investit dans le capital de cette entreprise pour finalement céder ses parts en 2001. Toute l’année 2002 est consacrée à la mise en œuvre de son projet entrepreneurial qu’il concrétise en 2003 avec la création de Profil Piscines, dans le sud de la Drôme. Dans ce secteur dont il connaissait le potentiel, il développe son activité jusqu’à racheter, en 2009, son entreprise précédente, à Vaison-la-Romaine.

Un périmètre d’intervention volontairement limité

Les deux entreprises sont à une dizaine de kilomètres l’une de l’autre. Elles nous permettent d’intervenir dans un rayon d’action de 25 kilomètres. Cela peut sembler restreint, mais cela s’explique par l’éclatement géographique du secteur et par la densité de la clientèle. Surtout, cela permet de garder une forte proximité, et donc une disponibilité, avec notre clientèle. À Mérindol-les-Oliviers, nous disposons d’un entrepôt et à Vaison-la-Romaine nous avons notre magasin de 400 m2. Celui-ci se compose d’un showroom de 80 m2, d’un espace de vente d’une surface identique, d’un atelier de réparation de 40 m2 et de 200 m2 dédiés au stockage.

Se concentrer sur son cœur de métier

Nous sommes aujourd’hui 5 dans la structure. Nous sommes montés à 7 par le passé, mais il est de plus en plus difficile de recruter du personnel qualifié. À l’exception du terrassement, nous assurons l’intégralité de la réalisation de la piscine. De la structure à l’installation technique et hydraulique en passant par la pose de la terrasse, aucun autre professionnel n’intervient. Nous n’acceptons donc que les projets que l’on sait être en capacité de faire pour conserver une maîtrise complète de la qualité.

Pour le client, c’est une garantie évidente : il n’a qu’un interlocuteur, celui qui va réaliser son bassin. En revanche, nous ne faisons aucun aménagement paysagé : c’est un tout autre domaine d’expertise, et je conseille à ma clientèle de s’adresser à des paysagistes professionnels de ma connaissance.

Une certaine vision de la piscine

Je me définis avant tout comme un piscinier, c’est-à-dire un professionnel à même de mener un projet personnalisé de construction d’une piscine. Construction est un terme important : la grande majorité de mes réalisations sont conçues en béton monobloc, coulé en une seule fois, à partir d’une structure Leader Pool. Sur cette structure béton étanche, je réalise souvent un enduit coloré, à partir d’ocres d’Apt. Ceux-ci varient du gris foncé au jaune orangé pour un rendu unique.

Ce haut degré de personnalisation est un gage de professionnalisme et un levier de différenciation évident. D’ailleurs, mes clients partagent souvent le même profil : ils m’arrivent uniquement par recommandation, avec une présélection qui s’opère donc naturellement. Le fait d’être ainsi positionné presque hors concurrence est très confortable.

Une réalisation type

Le prix moyen de nos projets piscine varie de 35 à 70 000 euros. Ce sont souvent des bassins de 9 m × 3,5 m ou 4 m, avec un fond plat à 1,5 m. Beaucoup sont installés avec un volet immergé, sous plage avec 30 cm d’eau au-dessus pour la détente. L’installation en est parfois différée, aussi je prévois dans ce cas une cloison pour en faciliter l’intégration ultérieure. Beaucoup de mes piscines sont équipées d’un traitement automatique, avec injection de chlore. En revanche, le chauffage intervient souvent en seconde monte : beaucoup de mes clients considèrent que le soleil suffira pour chauffer leur bassin.

En règle générale, l’installation de la pompe à chaleur se fait après deux saisons d’utilisation et donne une entière satisfaction à ma clientèle qui voit la durée de sa saison de baignade multipliée par deux.

L’attraction de la rénovation

J’affectionne particulièrement le marché de la rénovation, dont le potentiel est énorme. C’est un domaine d’application qui ne peut souffrir d’aucune approximation car on est amené à intervenir sur une structure qui a souffert, et parfois énormément.

Seuls les professionnels compétents s’aventurent et perdurent dans la rénovation. C’est un véritable challenge pour maintenir sa marge : il s’agit donc de mener un travail d’investigation exhaustif pour sécuriser sa prestation. C’est un marché exigeant, mais véritablement fascinant. On réhabilite une piscine et on la rénove, au sens littéral. C’est-à-dire que l’on s’attache à modifier la vision que peuvent en avoir ses propriétaires pour lui donner une seconde vie. Quand on y parvient, c’est fantastique.

Activité diversifiée

Nous réalisons chaque année 8 à 10 rénovations, contre 4 à 5 constructions. Neuf et rénovation représentent chacun 30 % de notre chiffre d’affaires. Les 40 % restants sont faits par les ventes magasins, notamment le spa que nous développons et qui permet de prolonger le plaisir de la baignade tout en le diversifiant, et par une grosse activité d’entretien. Le secteur géographique est fortement pourvu en résidences secondaires. Chaque année, nous réalisons 150 à 180 ouvertures auxquelles s’ajoutent entre 80 et 90 contrats d’entretien.

Un besoin de reconnaissance du métier

En 40 ans, j’ai vu le marché de la piscine se développer et s’ouvrir, alors qu’à l’origine il s’agissait d’un cénacle très fermé. Malgré cet essor, malgré le travail des centres de formations, de la FPP et l’investissement des industriels en la matière, je regrette le manque de structuration de notre filière. La porte du marché de la piscine est ouverte à tous : beaucoup peuvent encore s’improviser piscinier. Par exemple, dans énormément de projets de construction d’habitation, la piscine est “offerte” par le promoteur.

Ce cadeau, le piscinier ne le voit pas passer, c’est une réalisation hors marché. Par contre, au moment de réparer les manques de sérieux d’exécution, c’est le piscinier qui est sollicité. Et c’est catastrophique pour notre image.

Idéalement, je souhaiterais qu’un code APE spécifique au métier de piscinier puisse voir le jour. Il s’agirait là d’une reconnaissance officielle de notre métier, de notre savoir-faire et de notre expertise.

Ce référentiel officiel, objectif et qualitatif, permettrait aux pisciniers de se différencier de la concurrence et limiterait la dévalorisation de notre métier.

 

 

Principaux fournisseurs

 

Profil Piscine
Z.A du Brusquet
84110 Vaison-la-Romaine
Tél 04 90 41 74 02
www.profilpiscine.wixsite.com

Effectifs : 5 personnes

 

Propos recueillis par Benoît Viallon

You may also like

Leave a Comment

Politique d’utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies de Google Analytics, ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous intéresse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnement. En savoir plus